La boite

Mon regard s’est posé sur une pensée de Pierre Rabhi.
Le monde moderne n’est pas aussi libérateur qu’il n’y paraît.

Je ne sais pas pourquoi, j’ai voulu y ajouter ma plume et libéré mon encre.

Nous sortons d’une poche, et dés notre naissance, nous vivons dans une maison, une HLM qui ne sont que des boites, des empilements de boites.
De la maternelle à l’université, on est enfermé dans l’une d’entre elles, on appelle ça d’ailleurs le «bahut».
Puis vient le marché du travail, ou tout le monde vous pose la question « dans quelle boite, travailles-tu ».
Pour manger encore plus vite midi et soir, nous ouvrons des boites de conserves.
Chaque jour, nous regardons inextricablement la télé, cette boite à images.
Dans la famille boite, nous avons aussi les cousines la box, la caisse.
Quand notre corps se laisse aller, on dit vulgairement « lâcher une caisse ».
Pour se divertir, nous allons en boite et curieusement avec une «caisse».
Pour notre fête, notre anniversaire, à Noël, on nous offre des cadeaux, des little Box, la box du mois, la beautiful box.
Nous écoutons les meilleurs films, les meilleures musiques arrosés par le box office.
Pour communiquer, nous surfons sur internet grâce à quoi ? une box, une boite aux lettres, la fameuse boite mail.
Certes, nous n’aimons pas que l’on se moque de nous, que l’on nous mette en boite.
Mais paradoxalement, nous parlons de box de garage, box d’écuries, de caisse de retraite, passer à la caisse, grosse caisse, de boite à bijoux, boite à chaussure, boite à couture, boite à outils, boite à clés, boite d’allumettes, boite à gants, boite à cigares, boite à musiques, boite de vitesses, boite de réception, boite postale…
Un avion est disparu, on recherche la boite noire.

Tout est boîte, delà à imaginer que quelqu’un là-haut s’amuse à nous emboiter, à nous structurer !!!!

Ce monde moderne est il vraiment une boite à bonheur, faut il ouvrir la boite de Pandore et finir dans le box des accusés, faut il se taire, fermer sa grande boite ???
Toutes ces pensées sortent de ma boite crânienne, pour finir un jour dans ma dernière boite, je vous laisse deviner laquelle.

Une solution peut être pour en sortir, prendre un ouvre boite et ouvrir en grand nos portes et fenêtres…